Le système immunitaire est un mécanisme unique qui permet à une personne de survivre

Le système immunitaire est un mécanisme unique qui permet à une personne de survivre
Image: Azat Valeev | Dreamstime
Victoria Mamaeva
Pharmaceutical Specialist

La plupart ont connu des moments de somnolence, de malaise, de maladies chroniques et de rhumes sans cause. Mais il vaut la peine de comprendre que rien ne se passe comme ça – tout a sa propre explication.

L’état de santé dépend directement de l’efficacité des fonctions de protection, et si elles ne sont pas en mesure de surmonter les problèmes, l’immunité humaine diminue.

Immunité est un système de détection des cellules antigéniques étrangères et comprenant des mécanismes de protection de l’organisme.

Pour exterminer l’envahisseur extraterrestre, le système immunitaire produit un type spécifique de cellule – des anticorps qui peuvent se lier à l’antigène, reconnaître le « code » et le détruire.

Fonctions

Le système immunitaire humain est un mécanisme bien coordonné qui crée une barrière contre les effets nocifs des facteurs externes et internes.
The immune system
Image: Andcurrent | Dreamstime

Chez une personne en bonne santé, il est immunisé non seulement contre les infections, les microbes, les bactéries, mais aussi contre les organismes étrangers qui n’ont pas le même code génétique que le corps humain. L’immunité, d’un point de vue biologique, maintient une constance optimale de l’environnement à l’intérieur du corps et protège contre les facteurs nocifs externes, y compris les helminthes protozoaires.

En bref, l’immunité est un système qui ne permet pas aux infections et aux bactéries de pénétrer, ainsi qu’un moyen de se protéger contre le développement de pathologies dangereuses – processus oncologiques, inflammatoires et auto-immuns. C’est pour cette raison que sur les plaies, les égratignures, les écorchures, les lieux d’opérations et autres zones touchées, il y a une guérison rapide, une guérison des maladies.

Principes d’une alimentation saine pour une vie longue et saine
Principes d’une alimentation saine pour une vie longue et saine
L’immunité est un système permettant d’identifier le danger apparu avec l’avènement des organismes multicellulaires afin de les aider à survivre. Il a la propriété de reconnaître les étrangers qui provoquent des pathologies dangereuses pour le corps. La reconnaissance se fait au niveau génétique, puisque toute cellule possède des informations. Les médecins appellent cette propriété une « étiquette ».

Types

Il existe deux types – l’immunité innée et acquise.

Immunité innée

L’immunité innée, que l’on appelle aussi espèce, génétique, héréditaire, naturelle, que nous obtenons de nos parents, celles des nôtres, etc. Ce type de protection contre un certain nombre de pathogènes est caractéristique d’un certain type de monde animal. Congénital est également divisé en deux types.

  • Individuel : inhérent aux individus individuels, aux espèces, tandis que les autres sont sensibles à un agent pathogène spécifique.
  • Spécifique : commun à tous les membres d’une espèce donnée, peut être absolu ou relatif.
The immune system
Image: Tartilastock | Dreamstime

Avec l’apparition absolue d’une certaine maladie est impossible en aucune circonstance. La relation est possible dans des conditions favorables – âge, surchauffe, hypothermie, etc. Il convient de souligner que les facteurs d’immunité innée sont plus souvent inhérents à l’adulte ; chez les nouveau-nés, ils sont généralement absents.

L’ail est une plante appréciée par de nombreux peuples anciens
L’ail est une plante appréciée par de nombreux peuples anciens

La résistance naturelle n’est pas seulement un trait d’espèce, elle peut se manifester par des races individuelles, des populations et même des lignées ancestrales.

Immunité acquise

Acquis – c’est la capacité du corps à résister à certains agents pathogènes qu’il rencontre au cours de la vie, n’est pas héréditaire. Acquis naturellement est divisé en types d’immunité active et passive.

  • Actif – se manifeste après que le corps est porteur de la maladie, il est donc également appelé post-infection. Elle persiste pendant plusieurs années, et chez un certain nombre d’individus tout au long de la vie. Une réponse immunitaire à un agent pathogène est possible lorsque de petites doses de celui-ci pénètrent dans le corps pendant une longue période. Ainsi, une immunisation cachée ou une sous-infection immunisante se produit.
  • Passif se développe en raison de l’apport d’anticorps dans le corps du bébé par le placenta dans l’utérus – placentaire, ou lait maternel – colostral. Grâce à ce type, l’immunité du corps contre l’agent pathogène persiste pendant plusieurs mois, puis l’immunité acquise entre en jeu.

Comment fonctionne l’immunité

Depuis l’enfance, nous savons que le système immunitaire protège notre corps de la pénétration d’infections, de microbes, d’agents pathogènes.

Ici aussi, on peut attribuer les effets nocifs de l’environnement extérieur – froid, chaleur, rayonnement ultraviolet, helminthes protozoaires. Mais, nous avons peu d’idées sur le rôle du système immunitaire à l’intérieur du corps humain. On peut à juste titre l’appeler un « ordonné », « éboueur », sans lequel l’existence est tout simplement impossible.

Les huiles essentielles – le pouvoir végétal de la nature
Les huiles essentielles – le pouvoir végétal de la nature
Cellules immunitaires – les macrophages, exterminent les agents pathogènes, collectent les restes de cellules mortes, éliminent les toxines et les produits de stagnation du corps. Grâce à cela, le métabolisme est maintenu à un niveau optimal, les plaies guérissent, la force est restaurée après des maladies graves, des opérations chirurgicales, etc.

Organes du système immunitaire

Pour découvrir en détail ce qu’est l’immunité et comment l’augmenter, vous devez étudier l’ensemble du système immunitaire, qui comprend les cellules, les organes et les lymphatiques.

The immune system
Image: Axel Kock | Dreamstime

Membres de la symbiose :

  • Système lymphatique (les nodules sont des formations de tissus mous et ovales à forte teneur en lymphocytes).
  • Glande thymique – le thymus est situé derrière le sternum, les cellules lymphoïdes se multiplient ici.
  • Les amygdales sont de petites formations de tissu lymphoïde sur les parois du pharynx.
  • Moelle osseuse – un tissu avec une structure poreuse ressemblant à une éponge, situé à l’intérieur des os plats ou tubulaires, produit des cellules sanguines – érythrocytes, leucocytes et plaquettes.
  • Formations lymphoïdes dans les intestins (plaques de Peyer) – situées sur les parois de l’appendice, participent à la circulation des conduits reliant les ganglions lymphatiques.
  • La rate est un grand organe semblable à un ganglion lymphatique conçu pour filtrer le flux sanguin, stocker les cellules sanguines et produire des lymphocytes. Il est situé sous les côtes gauches près de l’estomac.
  • La lymphe est un liquide incolore à haute teneur en lymphocytes, circulant dans les vaisseaux.
  • Lymphocytes. Ces cellules sont également appelées les « soldats » de l’immunité, car ce sont elles qui détruisent tout agent pathogène qui envahit le corps humain ou s’y est formé – cellules malades qui provoquent l’oncologie, les processus auto-immuns, l’inflammation, etc.
Les maladies auto-immunes sont un dysfonctionnement du système immunitaire, dans lequel les macrophages commencent à confondre leurs propres cellules corporelles avec des cellules étrangères et tentent de les détruire.
Curcuma – la racine dorée de la longévité
Curcuma – la racine dorée de la longévité

Parmi les lymphocytes, il y a les lymphocytes B et T. Avec d’autres cellules du système immunitaire, elles créent une barrière protectrice, tandis que le type T vous apprend à distinguer vos cellules des étrangers à un stade précoce du développement de l’immunité, dans l’enfance. Le processus se produit dans la glande thymus et, à l’adolescence, l’activité diminue.

Raisons de l’immunité réduite

Il existe un certain nombre de facteurs qui échappent à notre contrôle, ainsi que des raisons qui dépendent directement de notre comportement.

The immune system
Image: Alain Lacroix | Dreamstime
  • Fumer – les agents cancérigènes qui affectent l’organisme au niveau cellulaire pénètrent dans l’organisme. Les particules sont modifiées et se transforment en radicaux libres, entraînant non seulement une chute du système immunitaire, mais également des processus oncologiques, infectieux, inflammatoires, auto-immuns.
  • Mauvaise nutrition – les aliments gras, fumés, sucrés, féculents contenant beaucoup de glucides rapides, le sel entraîne une perturbation du tube digestif, qui est impliqué dans la formation et le maintien de l’immunité à un niveau optimal niveau. De plus, un repas copieux détruit le foie, qui est un organe de filtrage du sang et d’excrétion des toxines du corps.
  • Alcool – les alcaloïdes détruisent le travail de l’ensemble du tractus gastro-intestinal, du foie et des reins. De plus, ils provoquent des déformations pathologiques des cellules, y compris immunitaires.
  • Inactivité – un mode de vie inactif inhibe les processus métaboliques – le renouvellement cellulaire. De plus, la circulation sanguine est inhibée, des processus stagnants se produisent qui empoisonnent le corps et créent une charge sur le système immunitaire.
  • Le stress – les expériences nerveuses, la dépression, les conflits provoquent un déséquilibre dans la sphère hormonale – le niveau de production de cortisol, qui supprime la testostérone et les œstrogènes, diminue. Un tel arrière-plan provoque une baisse de l’immunité.
  • Mauvais sommeil, insomnie – le corps n’a pas le temps d’accumuler des forces, de récupérer après une dure journée. Pour cette raison, une quantité insuffisante de mélatonine est produite, sans laquelle le système immunitaire n’est pas en mesure de produire le nombre optimal de globules blancs, les principaux acteurs du système immunitaire.
  • Rayons ultraviolets – une exposition prolongée au soleil, une passion pour le bronzage entraîne la destruction des cellules immunitaires.
  • L’eau est la principale source de nutrition des cellules. Sans une quantité optimale de liquide, l’oxygène et d’autres substances précieuses ne peuvent pas être transportés.

Il existe une opinion selon laquelle une consommation excessive de protéines par le lait, les œufs, la viande, etc. peut être à l’origine de la baisse de l’immunité.

Comment renforcer l’immunité

Pour comprendre comment augmenter les fonctions protectrices du corps, vous devez comprendre que l’immunité est un système, la relation entre divers processus, organes, cellules, etc. Cela signifie qu’il est important d’abandonner les habitudes qui nuisent à la fois au corps en tant que organes entiers et individuels.

The immune system
Image: Lime Art | Dreamstime

Mais même s’ils sont éliminés, l’état de santé reste déplorable, il est nécessaire de consulter un médecin et de subir un examen détaillé du corps, pour identifier les processus dangereux qui suppriment le système immunitaire.

Gingembre – à la fois épice et médicament
Gingembre – à la fois épice et médicament
  • Un mode de vie sain est un complexe très abordable et important, grâce auquel vous pouvez renforcer l’immunité et la santé globale.
  • Une bonne nutrition : fruits, légumes, fruits de mer, poisson, noix, baies, herbes, etc.
  • Rejet d’alcool. Le foie est le seul organe capable d’une auto-guérison complète. Il suffit de ne pas boire pendant trois mois, car le filtre principal du corps sera à nouveau jeune et en bonne santé.
  • Arrêter de fumer – cette dépendance est à l’origine de nombreux maux qui menacent l’organisme, notamment l’emphysème, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, les processus auto-immuns, le cancer du poumon, etc.
  • Normalisation du sommeil – il est nécessaire de créer toutes les conditions pour que le corps puisse se reposer pendant au moins 6-7 heures.
  • L’utilisation de décoctions, de teintures et de thés de camomille, d’ortie, de raisins secs, de menthe, d’églantier.
  • Menez une vie active : allez nager, suivez des cours de fitness, de yoga, marchez simplement au grand air tous les jours, ne prenez pas de poids excessif et évitez les maladies infectieuses et fongiques.
  • Contrôle des émotions, il est important d’éviter le stress. La joie, une bonne humeur contribue à la production d’hormones du plaisir qui activent les mécanismes de défense de l’organisme. Et cela signifie que l’expression : « Souris, Seigneur, souris ! a non seulement une signification philosophique, mais aussi médicale.
1
Contenu Partager