Allergie – hypersensibilité du système immunitaire

Allergie – hypersensibilité du système immunitaire
Image: Michael Krause | Dreamstime
Victoria Mamaeva
Pharmaceutical Specialist

Le contact de l’allergène avec l’organisme (en particulier avec le système immunitaire) provoque l’apparition d’allergies. Les tissus vivants sont endommagés, un certain nombre de signes caractéristiques plus ou moins complexes apparaissent.

Les produits alimentaires, la poussière, les cosmétiques, les détergents, le pollen de plantes, les peluches d’oiseaux, etc. agissent comme des irritants. Une assistance rapide peut sauver la vie d’une personne, il est donc important de connaître les signes d’allergies graves et les méthodes de mesures pré-médicales.

La tâche principale du système immunitaire est d’assurer la constance interne du corps. Il protège l’homéostasie cellulaire et macromoléculaire de divers corps étrangers – virus, toxines, bactéries, ainsi que des cellules atypiques qui se forment dans le corps à la suite de processus pathologiques.

Le système immunitaire est un mécanisme unique qui permet à une personne de survivre
Le système immunitaire est un mécanisme unique qui permet à une personne de survivre

Le système immunitaire est un mécanisme complexe constitué des maillons suivants :

  • rate, thymus ;
  • zones de tissus lymphoïdes situées dans les ganglions de l’intestin, ganglions lymphatiques, anneau lymphoïde du pharynx ;
  • cellules sanguines (lymphocytes, anticorps).

Toutes ces structures remplissent certaines fonctions. Certains reconnaissent les antigènes, « se souviennent » de leur structure, d’autres produisent des anticorps, neutralisent les agents étrangers, etc. Lors de la première rencontre avec l’antigène, le système immunitaire entame une lutte active contre celui-ci. En cas de collision répétée, le corps est déjà « armé », il neutralise rapidement l’agent étranger et prévient l’apparition de la maladie.

Étapes d’allergie

Une réaction d’hypersensibilité est similaire à la réponse naturelle du système immunitaire aux agents étrangers. La différence réside dans le fait que l’adéquation du rapport entre l’intensité de la réaction et la force du facteur qui la provoque disparaît. Toutes les réactions allergiques ont un mécanisme de développement.
Allergy
Image: Juan Moyano | Dreamstime

Il se compose de plusieurs étapes successives :

  1. Immunologique (introduction primaire du stimulus et sensibilisation) – une rencontre répétée avec l’allergène entraîne la formation de complexes antigène-anticorps et la maladie ;
  2. Pathochimique – les complexes immunologiques endommagent la membrane des mastocytes, qui active les médiateurs inflammatoires et les libère dans la circulation sanguine ;
  3. Pathophysiologique – sous l’influence des médiateurs inflammatoires, des signes de réaction allergique se développent (dilatation des capillaires, éruption cutanée, production de grandes quantités de mucus, gonflement, bronchospasme).

Entre la première et la deuxième étape, du temps peut s’écouler, calculé en minutes/heures, et en mois (et parfois même en années).

Comment se débarrasser de la congestion nasale – 8 conseils
Comment se débarrasser de la congestion nasale – 8 conseils

Si le stade pathochimique se déroule rapidement, nous parlons alors d’une forme aiguë d’allergie. Le corps est régulièrement exposé à des facteurs étrangers que le système immunitaire ignore normalement. Les allergies, en revanche, provoquent une hypersensibilité à certains agents. C’est sur eux qu’une forte réaction allergique commence à se former.

Types d’allergènes

La cause de l’état pathologique est une combinaison d’une charge allergène élevée avec des caractéristiques génétiques, des helminthiases, du stress ou des maladies infectieuses. Ils conduisent à une défaillance des forces protectrices et à une violation de l’homéostasie.

Il existe plusieurs grandes catégories de facteurs externes dans le développement des réactions allergiques :

  • poussière, acariens, moisissure ;
  • nourriture (produits laitiers, œufs, miel, fruits, chocolat, etc.) ;
  • additifs alimentaires, conservateurs ;
  • médicaments (antibiotiques, vitamines, don de plasma, vaccins) ;
  • poisons d’insectes, de serpents ;
  • excrétions, salive, poils d’animaux, peluches d’oiseaux ;
  • pollen de plantes ;
  • cosmétiques ;
  • produits chimiques ménagers ;
  • rayons ultraviolets, froid
Allergy
Image: Alexander Raths | Dreamstime

Ces facteurs sont appelés « exoallergènes ». Ils provoquent différents types de réactions allergiques. Il existe également des irritants de genèse endogène. Certaines structures anatomiques ne sont pas connectées au système immunitaire, ce qui est la norme (par exemple, le cristallin).

Avec des blessures, des infections ou d’autres pathologies, l’isolation est rompue. Un autre mécanisme de formation des allergies est une modification de la structure naturelle des tissus après irradiation, brûlures, engelures. Le système immunitaire dans tous ces cas considère ses propres cellules comme un objet étranger.

Réactions allergiques

Il existe cinq principaux types de réactions allergiques :

  1. Réactions anaphylactiques – asthme bronchique, anaphylaxie, urticaire, œdème de Quincke, rhinite, allergies alimentaires. Il existe des substances biologiquement actives dans le sang (histamine, héparine, bradykinine). Ils modifient la perméabilité des membranes cellulaires, optimisent la production de sécrétions glandulaires et augmentent le gonflement, favorisent les spasmes des muscles lisses.
  2. Réactions cytotoxiques – allergie médicamenteuse, maladie hémolytique, complications de transfusion sanguine. Les membranes cellulaires sont endommagées.
  3. Réactions des complexes immuns – maladie sérique, glomérulonéphrite, conjonctivite, allergie cutanée, vascularite, lupus. La surface des parois vasculaires est recouverte de complexes immuns qui provoquent une inflammation.
  4. Hypersensibilisation tardive – dermatite, brucellose, tuberculose, rejet d’implant, etc. Se développe lors de contacts répétés avec l’antigène. En règle générale, le derme, les organes respiratoires et le tube digestif sont touchés.
  5. réponses stimulatrices (par exemple, thyrotoxicose, diabète, myasthénie grave). Les anticorps stimulent ou inhibent l’activité d’autres cellules.

Il existe également des réactions allergiques de type immédiat (les signes apparaissent immédiatement après l’interaction avec l’allergène) et des réactions allergiques de type retardé (les signes sont observés au plus tôt un jour plus tard).

Le lactose est un sucre du lait que beaucoup de gens ne peuvent pas digérer
Le lactose est un sucre du lait que beaucoup de gens ne peuvent pas digérer

Avec une allergie qui se développe rapidement, les médicaments, le pollen, les aliments, les allergènes d’origine animale, etc. agissent comme des agents irritants. Les anticorps circulent principalement dans les fluides biologiques. Il y a un développement alternatif de toutes les étapes de la réponse immunitaire, et elles se remplacent assez rapidement. Si le patient ne reçoit pas d’urgence une assistance adéquate, une réaction allergique aiguë peut provoquer la mort.

Avec les allergies de type retardé, une réaction inflammatoire prononcée se produit avec la formation de granulomes. Les causes des allergies sont les spores fongiques, les bactéries (agents responsables de la tuberculose, de la toxoplasmose, des cocci, etc.), les vaccins sériques, les composés chimiques, les pathologies chroniques, etc.

Symptômes d’allergie

Le même allergène chez différents patients peut provoquer différentes manifestations de la maladie. Ils sont locaux ou généraux, selon le type spécifique d’allergie.

Allergy
Image: Elnur | Dreamstime

Symptômes typiques d’allergie :

  • rhinite – démangeaisons, gonflement de la muqueuse nasale, éternuements, écoulement nasal ;
  • conjonctivite allergique – hyperémie de la membrane muqueuse des organes visuels, douleur dans les yeux, écoulement séreux ;
  • dermatite – rougeur, irritation de la peau, éruption cutanée, démangeaisons, cloques ;
  • Œdème de Quincke – gonflement des tissus des voies respiratoires, suffocation ;
  • anaphylaxie – perte de conscience, arrêt de l’activité respiratoire.
Pellicules : comment s’en débarrasser et pourquoi elles surviennent
Pellicules : comment s’en débarrasser et pourquoi elles surviennent

Chez les jeunes enfants, une forme fréquente est l’allergie alimentaire – hypersensibilité à certaines catégories de produits alimentaires. La pathologie se manifeste par l’eczéma, l’urticaire, les troubles intestinaux, les douleurs abdominales, l’hyperthermie.

Premiers secours pour les allergies

Souvent, le patient a besoin d’une aide urgente en cas d’allergie, car le retard est lourd d’issue fatale.

Si vous ressentez des symptômes dangereux tels que suffocation, convulsions, perte de conscience, gonflement, chute de pression, vous devez immédiatement appeler une équipe médicale. Ces manifestations s’accompagnent de réactions allergiques graves – œdème de Quincke ou anaphylaxie.

Avant l’arrivée des médecins, les mesures suivantes doivent être prises :

  1. Arrêtez l’exposition à l’allergène.
  2. Garantir un libre accès à l’oxygène (libérer le cou et la poitrine des vêtements qui compriment, ouvrir la fenêtre).
  3. Donnez à la victime un antihistaminique (Zodak, Claritin, Tavegil ou autres).
  4. Donnez à boire de l’eau minérale alcaline à la victime.
  5. S’il y a eu une piqûre d’insecte venimeux, vous devez retirer la piqûre, traiter la zone endommagée avec de l’alcool, appliquer du froid.
  6. Coucher la personne sur le côté pour éviter l’aspiration du vomi.
  7. Continuez à parler pour que le patient ne perde pas connaissance.
Superfood – aliments qui devraient être dans le régime alimentaire
Superfood – aliments qui devraient être dans le régime alimentaire

L’allergologue détermine la stratégie ultérieure pour le traitement des allergies. Des médicaments antiallergiques, des vitamines, des médicaments de désintoxication, des diurétiques sont prescrits, si nécessaire – des onguents hormonaux pour application locale, etc. Le régime thérapeutique n’est pas sans importance. Les tentatives d’auto-traitement sont inefficaces et peuvent entraîner le développement de formes graves de la maladie.

1
Contenu Partager